Lycée Comte de Foix

—Journal des élèves nº11 – 17 Mars 2016 — —Conectado: L'info qu'il nous faut —

Pour retrouver une dignité

D’après l’article 25 des droits de l’homme, « toute personne a droit à un niveau de vie suffisante pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ». 

L’Andorre aussi touchée par la crise économique mondiale

Malgré une idée reçue, l’Andorre n’a pas échappé à la crise économique mondiale et les conséquences sociales sont aujourd’hui importantes pour plus de 1200 familles (sur une population de 70000 habitants) : ce qui représenterait environ 3,4% de la population de l’Andorre.

Les constatations faites par une association caritative

Si l’association Càritas ne constate pas une augmentation du nombre de familles bénéficiant de ses aides, elle note, néanmoins, que les personnes qui viennent, cumulent plusieurs types de problèmes. Ces familles bénéficient de l’aide de l’association Caritas, qui déploie son action à travers différents programmes d’aides alimentaires et vestimentaires ainsi qu’une mise en place d’un véritable soutien psychologique.

dignite1

Marta, assistante sociale de Càritas,

 par Cristian Sanchez  05/12/2012

Un « usuari » de Càritas

Manuel, d’origine portugaise, est un de ces bénéficiaires (« usuari » comme disent pudiquement les  bénévoles de Càritas) de l’aide alimentaire : il n’a plus de travail. Tous les mercredis, il se rend au local de l’association pour recevoir un panier rempli d’aliments. Malgré sa précarité et la difficulté d’expliquer sa situation délicate, Manuel retrouve pour un temps le sourire et sa dignité.

dignite2

Manuel, bénéficiaire de la banque alimentaire de Càritas, par Diogo Gomes 05/12/2012.

Mais la crise est toujours là!

 Malgré l’intervention de plusieurs associations caritatives, beaucoup de personnes n’ont toujours pas retrouvé un niveau de vie satisfaisant pour assurer leur santé, leur bien-être et celui de leur famille. Cette crise économique a, aussi en Andorre, des répercussions quant à l’application de l’article 25 des droits de l’homme.

Poli Alexandre

Cristian Sanchez

Diogo Gomes

Helder Gonçales

Première Bac Pro Electrotechnique

 

Lycée Comte de Foix Andorre la Vieille

Sous la responsabilité de

Mme PLANAS RIPOLL, professeur de Français

Advertisements

Information

Cette entrée a été publiée le 22 mars, 2013 par dans Société.