Lycée Comte de Foix

—Journal des élèves nº11 – 17 Mars 2016 — —Conectado: L'info qu'il nous faut —

Une enfance dans la crise… des droits à préserver.

La crise affecte aussi les droits des enfants en Andorre. Des enfants en danger?

Article 25 :  Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires (…)

Des problêmes en hausse.

La crise affecte aussi les droits des enfants en Andorre. Le manque de travail des parents et les problèmes sociaux font que des enfants sont de plus en plus touchés par des situations difficiles à vivre au quotidien.

enfance1

Aurore  12/01/2009        http://www.flickr.com[1]

Les problèmes économiques ne sont pas les plus importants comme comme pourraient le penser beaucoup de personnes. Les problèmes sociaux jouent un rôle très déterminant dans les foyers. Les services sociaux ont constaté une augmentation de ce type de problèmes: +15% de 2011 à ce jour.

 

Une véritable politique sociale.

La crise a affecté beaucoup les familles mais surtout les enfants. Parfois les enfants doivent être retirés du foyer familial, parce que leurs parents ne peuvent plus assurer les besoins vitaux, même avec l’aide des associations et du Gouvernement Ces enfants sont placés temporairement dans un centre d’accueil, “LA GAVERNERA”, jusqu’à ce que leur famille puisse à nouveau subvenir à leurs besoins.

Ce centre a accueilli vingt-un mineurs de janvier à octobre 2010. Les données fournies par le Ministère de la Santé, du Bien-être et du Travail montrent que huit étaient des garçons et treize des filles. La plupart des internes (71%) ont entre douze et dix-huit ans et il faut souligner que deux d’entre eux sont vraiment très jeunes car ils ont entre 5 et 7 ans. Ils sont donc trés vulnérables. Douze sont Andorrans et neuf sont Espagnols.

enfance2

Détail de l’enfant au cerf volant, Vero7506  22/04/2011  http://www.flickr.com

Des situations sociales difficiles.

Des vingt-un cas, quinze mineurs ont été placés par mesures préventives décidées par les services sociaux, au vue d’une situation de risque pour l’enfant (conditions sociofamiliales ou maladies des parents). Les six autres cas ont été, tout de même, des placements dits d’urgence pour négligences ou abandon des obligations de soins et d’éducation de la part des tuteurs, mauvais traitements physiques et psychologiques .

Finalement, trois mineurs ont quitté le centre parce qu’ils ont pu revenir dans le foyer familial une fois la situation normalisée.

Le Gouvernement Andorran actuel, comme le confirme le Ministre de la Santé, du Bien-être et du Travail, Joan Carles Villaverde, a décidé cependant d’augmenter l’effectif du personnel consacré à l’enfance (deux assistantes sociales, deux psychologues et un ministre de la protection des enfants) pour pouvoir mieux prendre en charge ces problèmes, qui, avec la crise, se sont aggravés.


[1] Site sur lequel les images sont libres de droits.

 

Roger Gonçalves

Luis Santos

Première Bac Pro Electrotechnique

Lycée Comte de Foix Andorre la Vieille

Sous la responsabilité de

Mme PLANAS RIPOLL, professeur de Français

Advertisements

Information

Cette entrée a été publiée le 22 mars, 2013 par dans Société.