Lycée Comte de Foix

—Journal des élèves nº11 – 17 Mars 2016 — —Conectado: L'info qu'il nous faut —

Un oiseau surprenant

oiseauSur     Paon est un nom désignant certains oiseaux appartenant à plusieurs espèces. Les paons sont proches des faisans et des pintades.

La femelle du paon est appelée « paonne » et son petit « paonneau ». On dit que le paon « paonne », quand il pousse son cri caractéristique. Le cri d’appel caractéristique du paon, «Léon ! », peut s’entendre à plus d’un kilomètre à la ronde.

Son plumage remarquable est la raison de sa popularité dans la culture et les arts. Quand il étale les plumes de sa queue sous la forme d’un éventail, on dit que le paon « fait la roue ». Le paon porte sur la tête une aigrette (plumes) en couronne et le plumage de la queue du mâle peut se dresser en éventail. Les plumes de la queue possèdent des ocelles ressemblant à des yeux.

oiseauSur2  Ni la femelle ni le petit ne possèdent le type de plumage qui fait la beauté de ces oiseaux. Chez les paons, les mâles et les femelles ne se différencient qu’à l’âge de deux ans. À peine plus petite, la femelle se distingue par une queue beaucoup plus courte et un plumage nettement moins bigarré, plus propice au mimétisme. Cette particularité l’aide en effet à passer inaperçue lorsqu’elle doit rester sur le sol pour couver. La traîne du mâle peut atteindre 1.50m de long, sauf chez le paon du Congo, plus proche de celle du dindon. Elle n’atteint sa taille adulte qu’au bout de trois ans. Jusqu’au XVIIème siècle, le paon a été considéré comme un repas de choix sur les tables européennes. Les Romains en faisaient même l’élevage.

Laura Delmas Adellach et Ainhoa Soldevila Rivas 6e A

Advertisements

Information

Cette entrée a été publiée le 31 mai, 2013 par dans Nature.